Domaine Marie Astrid

Diplômé de l’école hôtelière du Ceria à Anderlecht et ensuite de l’école hôtelière de Lausanne en Suisse, Baudouin Neyrinck part travailler en Arabie Saoudite dans l’hôtellerie avant de s’envoler pour la Chine où il vivra 30 ans. Il sera alors professeur d’étude des vignobles mondiaux à l’université de Macao où il fera un doctorat en philosophie en parallèle. Diplômé ensuite du WSET, ce parcours assez grandiose le ramènera en Belgique, dans l’entité de Chimay en 2017 avec l’envie de créer un vignoble.

Nous sommes à Rièzes, une petite commune de la botte du Hainaut, commune qui a vu naître Arthur Masson, le créateur du personnage de Toine Culot. Rien ne prédestine cette région à produire du vin et pourtant, ils sont plusieurs à tenter de relever le défi. Baudouin plante alors 0.98 hectares de Chardonnay et de Pinot noir sur des sols principalement composés de limons et d’argiles. Autant dire que le pari est osé mais l’homme est passionné et y croit dur comme fer. 

En mai 2020, le vignoble est malheureusement touché par des gelées tardives dans la nuit du 11 au 12 et 900 pieds de vignes sont durement atteints. Qu’à cela ne tienne, les premières bouteilles devraient voir le jour en 2022. 

Le domaine est également producteur de fruitiers. Toute l’agriculture est conduite en bio et les travaux au niveau du chai vont bon train. Il est prévu d’y apporter les grappes par palettes avant de les monter vers l’étage où elles seront égrappées et foulées pour les blancs et pressées pour les rouges. La suite du processus de vinification se fera par gravitation jusqu’à atteindre les fûts de chêne à la cave pour l’élevage. Seule la mise en bouteille sera réalisée par un prestataire de services.

Le chai est situé dans une jolie demeure datant de la fin du XIXe siècle. Des chambres d’hôtes font également partie des projets avec comme fil conducteur, la promotion de l’oenotourisme au travers de travaux dans les vignes et de dégustations organoleptiques. 

L’expérience de Baudouin en hôtellerie permettra de faire vivre aux futurs visiteurs une expérience culinaire et oenologique hors du commun, dans un cadre boisé à deux pas de la frontière française. 

Le vignoble est posé sur un plateau à environ 340 mètres d’altitude. La région est intéressante d’un point de vue historique et géologique. En effet, l’entité de Chimay est posée sur d’anciens marécages ayant été asséchés par les moines de l’abbaye de Scourmont non loin de-là. Le drainage est très important car l’argile retient énormément l’eau. Nous sommes également à la source de l’Oise. Le climat est rude pour la vigne puisqu’ici, il fait toujours 2 à 3 degrés de moins qu’à Chimay.

Aussi, pour les amoureux de musées sachez que non loin de-là, à Treignes, vous pourrez visiter pas moins de 4 musées. Le musée Arthur Masson, le musée du chemin de fer à vapeur, le musée du Malgré-Tout et l’écomusée de Viroin. 

Les amoureux de la nature et de la randonnée ne seront pas en reste puisque la région de Chimay regorge d’une foule de chemins de randonnées pédestres ou cyclistes. Bref, tout y est pour vous faire passer un agréable moment en famille tout en découvrant l’art de la viticulture et de la dégustation. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *