Domaine Beekborne

Patrick Carmans s’est lancé en 2012 dans le rachat de quelques côteaux du côté d’Hélécine, une commune à la frontière entre la Wallonie et la Flandre avec toutes les « facilités » que l’on connaît. Riche de 3,5 hectares exposés plein sud et planté de Chardonnay, de Pinot noir, de Pinot gris, de Chenin blanc et de Chardonnay, le domaine présente une gamme de vins blancs d’une belle aromatique et d’une bouche alliant profondeur et fraîcheur.

Patrick s’est fait aider par plusieurs vignerons du pays dont Guy Gueuse, un limbourgeois dont la famille détient quelques vignes en Champagne. Mais désireux de produire des vins qui lui ressemble plutôt que des vins qui plaisent au plus grand nombre, il suit sa propre ligne de conduite avec un esprit nature. Le terroir est composé d’une couche de calcaire sous une couche limoneuse.

Ingénieur civil de formation et informaticien dans la vie, son activité de vigneron est donc semi-professionnelle puisqu’il pratique celle-ci après journée et les weekends. Cela n’a évidemment pas toujours été facile mais sa ligne de conduite lui permet actuellement de produire des vins de qualité et en adéquation avec sa philosophie, mettant en avant la notion de terroir plus que de cépage.

Au niveau de la cuverie, les pressoirs sont pneumatiques sur coussin d’eau afin d’extraire les arômes secondaires voire tertiaires. La filtration se fait par gravité pour garder un maximum de matière et ainsi maximiser le travail des levures au sein de la cuve. Aucun sulfite n’est ajouté durant l’élevage mais bien à la mise en bouteille avec un maximum de 30 mg/litre. Les barriques utilisées sont d’origine wallonne. Dans la vigne, les pulvérisations se font de façon homéopathique.

Le vignoble se veut à la fois authentique et social. Authentique parce qu’on respecte le terroir et le produit vivant. Social avec la proposition lancée à un autre jeune vigneron de la région de mettre à disposition le matériel de cuverie pour l’élaboration de son vin. L’idée finale serait de pouvoir proposer à d’autres jeunes désireux de se lancer cette possibilité afin de multiplier le nombre de producteurs dans cette région.

Vous l’aurez compris, le vignoble belge offre une multitude de profils différents et tout autant de surprises que je prends plaisir à vous faire découvrir semaine après semaine. Santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *