Domaine Entre deux monts

Nous voici cette fois au nord du pays, à l’extrême-sud de la Flandre Occidentale, à Heuvelland plus exactement. Non loin de Courtrai, ce vignoble niché entre le Mont Rouge et le Mont Noir et créé en 2005 est planté de 18 hectares de vignes de cépages dits classiques. On y trouve du Chardonnay, du Pinot gris, du Pinot Auxerrois, du Pinot noir mais également quelques cépages moins connus comme le Kerner et l’Acolon.

Martin Bacquaert et son équipe réalisent des vins d’une belle complexité aromatique et capables de tenir dans le temps. Ayant hérité des terres de son grand-père et suivant l’idée de son père d’un jour y produire du vin, c’est avec brio que Martin réalise ce souhait engendré par ses aïeux. 

Ici, 60% des vins sont des effervescents élaborés selon la méthode traditionnelle. Sur la grande cuvée Bacquaert composée de Pinot noir et de Chardonnay, l’assemblage est composé à la fois de vins de réserve mais également de vin provenant d’une Solera associant 6 millésimes. 

Le climat est tempéré par la proximité de la mer du nord. D’ailleurs, on retrouve un certain côté salin dans les vins du domaine. Au niveau du terroir, le « ijzerzandsteem » comme on le nomme ici est un mélange de limonite, de grès et de sable s’étant transformé en fer au fil du temps. 

Le raisin est pressé de façon pneumatique et en grappes entières. Les vendanges sont à la fois manuelles et mécaniques. Toutes les étapes de la vinification se font au domaine sur deux sites différents. 

La conduite du domaine s’inscrit dans une démarche bio d’un point de vue global. L’idée est avant tout de réduire l’empreinte carbone à tous les niveaux, notamment via l’installation de panneaux solaires sur la surface du chai, une bonne isolation de celui-ci, un allégement du poids des bouteilles et le fait de broyer le bois de taille plutôt que de le brûler afin de produire de la matière organique que l’on restitue à la terre. Aussi, près de 5 hectares de haies et d’arbres ont été plantés afin de favoriser la biodiversité et de créer une barrière naturelle contre les aléas du climat.

Pas d’insecticides et bientôt plus d’herbicides tandis que l’on retrouve ici la taille poulsard qui respecte les flux de sève (déjà vu notamment au Clos de la Fouchère à Torgny).

Enfin, le domaine s’inscrit dans une démarche de promotion de l’oenotourisme avec la création d’un magasin mais également d’une grande salle de dégustation à l’étage, donnant accès à une belle terrasse panoramique avec vue sur les vignes. Vivement l’été que l’on puisse s’y installer en sirotant l’une des 9 cuvées du domaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *